safari-info

Le lac Victoria : une bataille environnementale cruciale

L’Afrique n’est pas une exception face aux effets dévastateurs de la pollution. Comme dans toute autre partie du monde, son peuple vit aussi les galères et les problèmes que génère la race humaine sur l’environnement. Le lac Victoria, un trésor de toute l’Afrique, trouve son berceau sur ce continent. Source de richesse environnementale, il permet aux cinquante millions d’habitants qui séjournent sur ces rives de vivre. Présente au rebord de la Tanzanie, de l’Ouganda et du Kenya, le Nil Blanc l’utilise en tant que source principale pour son alimentation en eau. Cependant, une menace lui pend au-dessus de sa tête.

Une agonie crée par l’homme et qui menace la survie des Africains

Peu de personnes peuvent faire face à la vérité. Le lac Victoria est pourtant asphyxié par les faits de la communauté qui y vit. En effet, les rivières où il y puise sa force sont utilisées par les Hommes pour y jeter les déchets domestiques et autres produits nuisibles à la faune et à la flore marine. Pour les entreprises sur place, c’est le système d’évacuation idéal pour leurs déchets chimiques toxiques. Malgré une réglementation exigeante des autorités, il y en a toujours qui font exprès de fermer les yeux sur les impacts de ces méthodes antiécologiques.

Un écosystème marin, mit en danger et qui a un impact sur la vie quotidienne des habitants

Il y a quelques décennies de cela, avant toute cette pollution marine, les pêcheurs avait la possibilité d’avoir une eau claire sous leurs bateaux. Les poissons qui y nageaient étaient de multiples races, mais aussi tout autant nombreux qu’ils ne pouvaient souhaiter. Généralement, ces personnes approvisionnaient la quasi-majorité des poissons consommés par les pays autour. Pourtant, avec la pollution qui est en train d’asphyxier le Lac Victoria, l’eau n’est plus aussi claire qu’auparavant et les poissons se font de moins en moins nombreux et arrivent à peine à survivre à la suite des dégradations de la faune marine sur place.

La jeunesse qui se lève pour contre-attaquer les effets de la pollution

Prenant conscience de l’ampleur des conséquences de la pollution sur le lac, il y a pas mal de jeune qui s’y mobilise pour changer les mentalités et sauver ce qui reste du beau lac Victoria d’autrefois. En mars dernier, des jeunes s’étaient mobilisés pour construire un bateau grâce à des sandales plastiques. Afin de sensibiliser la population locale à arrêter l’usage des plastiques à usage unique, ils ont décidé de montrer une nouvelle méthode de vie qui n’est autre que le recyclage. Ainsi, ils visent à promouvoir la réutilisation des objets en plastique afin de diminuer leur ampleur sur le lac.

Quitter la version mobile